La mort de Michael Brown, les émeutes de Ferguson et la réplique d’Anonymous

Un groupe Anonymous, faisant partie de l’opération Ferguson à publier un communiqué de presse au sujet de la mort violente de Mike Brown, 17 ans, abattu par un flic.

La version de la police et celle de l’ami de Mike Brown, présent lors de l’événement, sont en évidente contradiction. La version des servants totalitaires prétendent que l’étudiant aurait empêché le policier de sortir de son véhicule en le poussant et en tentant de prendre son arme. Le policier aurait alors sorti son arme et tiré sur Mike Brown. Son corps serait resté quatre heures sur le sol avant qu’on l’enlève.

Drôle de scénario (si on n’est pas habitué aux témoignages saugrenues des policiÈrEs pour museler les victimes), puisque le témoignage de Dorin Johnson, est totalement différent! Magie! :

“L’officier nous a demandé de ‘get the fuck on the sidewalk,’ dit Johnson. “Ses mots exact étaient get the fuck on the sidewalk.”
Après avoir dit au policier qu’ils étaient presque arrivé à leur destination, la maison de Johnson, les deux continuèrent à marcher. Mais pendant qu’ils s’exécutaient, Johnson affirma que l’officier appuya brusquement sur ses freins et mis son camion à reculons, manquant de les frapper.
À ce moment, alignés avec la porte passager du conducteur, ils pouvaient voir le visage de l’officier. Ils l’entendirent dire quelque chose du genre ‘Qu’est-ce que t’as dit?’ Au même moment, Johnson dit que l’officier tenta d’ouvrir avec force sa porte de voiture, mais la porte frappa Brown et se referma aussitôt. Johnson dit que l’officier, avec sa main gauche, pris Brown par le cou.
Tout le long de l’altercation, Johnson était à portée de Brown et de l’officier, dit-il à MSNBC [NDLR: MSNBC est un média corporatif qui démontre une fausse objectivité. Néanmoins, dans la mesure que nous relatons un témoignage, nous ne citons pas réellement MSNBC.]. Il ne se battait pas vraiment, la main de l’officier passa du cou à son t-shirt. C’était comme du tir à la corde, il essayait de se défaire de l’emprise de l’officier. Une fois sorti de l’emprise, il entendit ‘Je vais te tirer’.
Après que le policier ait tiré son premier coup, touchant Brown, les deux commencèrent à courir. Johnson déclara qu’il se s’accroupit derrière l’auto-patrouille. Il dit que Brown continua de courir, et il lui dit ‘Keep running, bro!’ C’est alors que Brown fût à nouveau tiré par le policier.
Johnson se rappelait que Brown avait dit ‘Je n’ai pas d’arme, arrêtes de tirer!’ avec ses mains dans les airs. C’est alors que le policier aurait tiré d’autres coups.”

Évidemment, la version policière n’était qu’un prétexte pour justifier les anti-émeutes déployées pour contenir la foule ainsi que les routes bloquées menant à Ferguson, pour empêcher quiconque de venir manifester contre la brutalité et l’impunité policière.

Anonymous, connu (où plutôt inconnu) pour son hacktivisme, montre encore les dents avec le communiqué qui suit (la version originale est ici):

“ Anonymous Opération Ferguson – Communiqué de presse

Dimanche – 10 août 2014, 1:30 PM CST USA

Il y a environ 24 heures de cela à Ferguson, Missouri, USA, le département de la police de Ferguson tira 6 fois un adolescent non armé et le tua. Son fût laissé par terre, dans une marre de sang sous une chaleur accablante pendant des heures pendant que la police militarisait les environs contre les manifestantEs et tentaient d’inventer une histoire raisonnable de pourquoi ils avaient volé la vie de cet étudiant innocent sans aucune raison. Le département du shérif de comté de St-Louis bloquèrent même les routes menant à Ferguson dans une vaine tentative d’empêcher les manifestantEs de se rendre dans la ville. Son nom était Mike Brown, il avait 17 ans et aurait débuté le collège la semaine prochaine. Au lieu de cela, sa famille est au prise avec des coûts exorbitants de funérailles.

Le collectif global d’Anonymous au complet est outragé par ce meurtre de sang-froid d’un jeune adolescent. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une jeune personne, habituellement une minorité ethnique, soit abattue par une police meurtrière aux États-Unis. C’est pour cette raison qu’Anonymous ne sera pas satisfait, comme il l’a été auparavant, en obtenant simplement justice pour ce jeune homme et sa famille. Anonymous demande à la Chambre des représentants et aux Sénateurs du Missouri d’introduire une législation intitulée “Mike Brown’s Law” qui aura pour but de mettre en place de stricts standards au niveau national pour la conduite policière au É.-U. Nous demandons aussi que cette nouvelle loi inclut un langage spécifique permettant aux victimes de brutalité policière les mêmes droits et prérogatives que les victimes de violence criminelle. La Clause de Protection Égale [The Equal Protection clause] de la Constitution américaine ne demandent rien de moins.

Aux bonnes personnes de Ferguson, prenez le courage, et prenez la rue. Vous n’êtes pas seulEs, nous allons vous supportez de toute les façons possible. Occupez chaque parcelle de votre ville. Ouvrez vos maisons et aidez de la façon que vous pouvez les manifestantEs qui viendront dans votre ville de tous les coins du Missouri et des É.-U. Aux commerces et propriétaires qui sont proches des rassemblements, débloquez votre WiFi pour que ceux et celles qui retransmettent les événements et les autres journalistes indépendants puissent avoir une connexion internet. Nourrissez-vous entre vous, gardez-vous en sécurité, et restez dans les rues jusqu’à ce que nous soyons vainqueurEs avec nos demandes.

Au Département de Police de Ferguson et à toutes les autres juridictions qui sont déployées pour les manifestations: nous vous observons de très proche. Si vous abusez, vous intimidez, ou heurtez de quelconque façon les manifestantEs à Ferguson nous allons déconnecter tous les vos actifs web des départements et des gouvernements que vous avez. Ce n’est pas une menace, c’est une promesse. Si vous attaquez les manifestantEs, nous allons attaquer tous les serveurs et ordinateurs que vous avez. Nous allons “dox” et rendre public toutes les informations personnelles de chaque membre du Département de Police de Ferguson, mais aussi celle de toutes les autres juridictions qui participent à l’abus. Nous allons saisir toutes vos base de données et vos “e-mail spools” et les mettre sur internet. Ceci est notre seul avertissement.

Le temps est venu d’avoir plus qu’une simple justice pour ces atrocités. Le temps est venu de tracer une ligne dans le sable et de dire “plus jamais d’enfants mortEs”, plus jamais de meurtres policiers et de brutalité policière. Anonymous traces une ligne dans le sable, et cette ligne va tout droit au milieu de la rue principale de Ferguson, Missouri. L’impunité policière s’est terminé avec la mort barbare de Mike Brown.

Nous Sommes Anonymous – Nous Sommes Légions – Nous N’oublions Pas – Nous Ne Pardonnons Pas”

Habituellement, les actions des groupes Anons se limitaient à du DoS, de la défiguration de site web ainsi que du dox. La teneur de ce message est particulièrement plus agressive que les messages ultérieurs. Reste à voir dans les prochains la véracité du communiqué.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s